Interdiction de vente de tabac aux mineurs : peu respectée dans le canton de Vaud

L’interdiction de vente aux mineurs est en vigueur dans le canton de Vaud depuis 2006, mais elle est peu respectée ; c’est ce qu’ont prouvé trois vagues d’achats tests.

Les achats tests se basent sur la technique du client mystère. Cette technique d’observation neutre est régulièrement employée lors d’études relatives à la vente de tabac ou d’alcool aux mineurs et consiste à faire passer un observateur pour un client ordinaire. Cette méthodologie est considérée comme étant extrêmement fiable car le personnel de vente ne réalise pas qu’il est sujet d’observation et se comporte donc de manière naturelle, comme pour une « vente normale ».

Trois vagues d’achats tests ont été menées pour vérifier l’application effective de l’interdiction de vente aux mineurs. Elles ont démontré que la loi n’était pas suffisamment respectée ; par exemple, le dernier rapport d’Addiction suisse sur les achats tests montre qu’en 2011 encore 70% des mineurs pouvaient acheter du tabac dans le canton de Vaud. Ce résultat est insatisfaisant, tant du point de vue du respect de la loi que de la protection de la jeunesse.

Les autorités cantonales vaudoises ont par conséquent entrepris de renforcer leur politique de prévention dans le domaine, par le biais de la révision de la loi sur l’exercice des activités économiques (LEAE). La LEAE révisée renforce la protection de la jeunesse et donne une base légale aux achats tests.

Pour plus d’informations

03-10-2017 | Le Centre universitaire de médecine générale et santé publique (Unisanté)

Print Friendly, PDF & Email